Rocio Marquez, chanteuse espagnole née en 1985 nous propose un flamenco rétrofuturiste passionnant.

Elle continue avec son sixième album à sublimer la tradition en associant son chant avec des rythmes plus rock et pop aidée en cela par le DJ Bronquio qui par ses programmations aux sonorités riches et iconoclastes donnent aux chansons une singularité fascinante. La voix de Rocio est soumise aux multiples expérimentations sonores, tantôt trafiquée teintée de réverb tantôt fantomatique mais toujours en gardant le souci du « cante jondo » (chant profond), la puissance du chant vibratoire du flamenco.

Album immersif, kaléidoscope sonore aux samples et aux pulsations hypnotiques doté de petites perles comme la chanson rumba pop « De mi » en tandem avec la rappeuse 41V1L.

Tercer cielo, de Rocio Marquez y Bronquio, 2022

La chanteuse turque Derya Yildirim accompagnée du Grup Simsek rassemble en un seul CD deux EP publiés en 2021 et 2022.

Ce groupe rassemble des musiciennes et musiciens anglais, turcs et français. Leurs influences se mêlent et viennent enrichir de manière actuelle, un répertoire principalement nourrit par la musique traditionnelle turque et anatolienne. Leur pop rétro légèrement psychédélique est triste et passionnée. Un disque plein de désir et de nostalgie, porté par le saz et la superbe voix de Derya Yildirim.

Dost 1 & 2, de Derya Yildirim & Grup Simsek, 2022

Montparnasse Musique est un duo composé du producteur franco-algérien Najid Ben Bella (ou DJ BoulaOne pour les intimes) du collectif Les Amazones d’Afrique et de Gnawa Diffusion ainsi que du DJ sud-africain Aero Manyelo.

Ils se sont rencontrés par hasard dans le métro parisien (d’où le nom du groupe) avant de s’immerger dans l’underground de Kinshasa.

Archeology, l'étonnant premier album de Montparnasse Musique, publié chez Real World Records, fait se rencontrer les rythmes de l'Afrique traditionnelle et urbaine avec les rythmes programmés du Johannesburg moderne. Le duo nous donne à découvrir ses nouvelles hybridations transafricaines. Parmi la liste des musiciens invités sur l’album figurent le chanteur/multi-instrumentiste cubain Kabeya, les chanteurs Muambuyi et Mengu Waku et le guitariste Mopero Mupemba, ainsi que des artistes congolais comme Mbongwana Star, Konono Nº1 et Kasai Allstars. Une belle place est donnée aux vibrations congolaises des likembés (pianos à pouce), et on peut entendre aussi bien les volutes orientales d’une flûte ney que les scansions du rap sud-africain. Un stimulant voyage dans la musique africaine d’aujourd’hui.

Archeology , de Montparnasse Musique, 2022

Comment cela se fait-il que certaines personnes aient tant de talents ?

L’américain Leon Michels, la quarantaine tout juste atteinte, a déjà une carrière musicale impressionnante de par sa versatilité et sa qualité. Membre fondateur de labels (Big Crown Records, Truth & Souls), de groupes (Sharon Jones & the Dap-Kings, Menahan Street Band, Lee Fields & the Expressions), il ne s’arrête pas là. Il se trouve qu’il est aussi producteur, multiinstrumentiste, et qu’il joue de presque tous les instruments sur ses disques, y compris sur celui-ci. À la tête de son groupe El Michels Affair, il publie depuis le début des années 2000 des disques de soul funk aux mélodies et aux harmonies bien reconnaissables. Elles associent le plus souvent saxophones et flûtes, et sont nostalgiques tout en étant très mélodieuses. On y entend les influences venues de l’afrobeat, de l’éthiojazz et de la soul. Ici, pour ce nouveau projet, il s’associe avec le chanteur anglais de reggae Liam Bailey. Le résultat de leur collaboration est un disque de dub rétro et funky, au son légèrement sourd et chaud que Leon Michels affectionne tant. Sur son disque précédent, Yeti Seasons (2021), c’était avec la chanteuse d’origine indienne Piya Malik que Leon Michels avait choisi de collaborer. C’est intéressant de voir un artiste emprunter différents chemins musicaux d’un disque à l’autre, d’autant plus quand les résultats sont très bons comme c’est le cas ici avec cette nouvelle collaboration. Un régal.

Ekundayo Inversions, de El Michels Affair meets Liam Bailey, 2022

Précédemment nommés Girl Band, les Irlandais de Gilla Band publient leur premier album sous leur nouvelle identité.

Most Normal est un concentré de musique noise orchestrée de manière originale. Le “bruit” n’est pas constant ! des mélodies émergent de la basse sub-aquatique de Daniel Fox, et se délitent dans une ribambelle d’effets. Le silence surgit ; puis le son rejailli de manière encore plus abrasive.  Ces contrastes se succèdent et forment des rythmes surprenants, presque techno. La voix du chanteur Dara Kiely est elle aussi capable de contrastes extrêmes. Un disque très créatif qui ébouriffera vos oreilles.

La section musique/cinéma de la bibliothèque de Bondy effectue des acquisitions de cd.
Venez découvrir un titre par album des coups de coeur de nos bibliothécaires parmi les dernières nouveautés de janvier 2023 sur notre chaîne Youtube.